Mon député

En tant que citoyenne, je trouve normal de pouvoir suivre les activités de son ou sa député. Pour l'instant, je ne suis pas bloquée par Cédric Villani [1].


Je ne sais plus si c'est au moment des mes protestations contre la loi renseignement, la loi travail, ou parce que j'avais râlé contre la pollution lumineuse, que j'avais été bloquée par la députée précédente, ou du moins par la personne qui gère son compte.


Si elle n'avait pas suivi toutes les consignes du PS, le mandat de la députée sortante aurait été très positif. C'est drôle de penser que si les députés socialistes avaient réagit comme ils auraient dû le faire contre le 49.3 de Valls, la plupart auraient sans doute encore leur siège.
Tout d'abord, qu'il s'agisse de siéger en commission ou de rédiger des rapports écrits, elle fait partie des 150 plus actives. [2]


Ensuite, comme le souligne le numéro 1297 de Charlie Hebdo [3], c'est une femme de combat, qui lutte contre la prostitution. Elle a mené d'autres luttes, liées à l'éducation ou à l'égalité.


Ces actions ne concernaient pas que sa circonscription, mais elles devaient être menées. C'est sans doute plus facile avec un mandat de député, mais comme dit la compagnie Jolie Môme "C'est dans la rue que ça se passe" !


Peut-être que "mon député", le vrai, ce sera François Ruffin [4]. Sans habiter dans le Calvados, comme beaucoup de geeks, je me suis sentie représentée par Isabelle Attard [5] ces dernières années.
Il ne reste plus qu'à souhaiter que les nouveaux députés restent à l'écoute et libres de leurs choix dans l'hémicycle. Bon courage !


  1. @VillaniCedric
  2. http://www.nosdeputes.fr/maud-olivier
  3. Charlie Hebdo.
  4. François Ruffin
  5. Isabelle Attard

Commentaires

Articles les plus consultés